Saint-Gobain - Document d'enregistrement universel 2019

4 Résultats 2019 et perspectives 2020 Résultats financiers www.saint-gobain.com SAINT-GOBAIN DOCUMENT D’ENREGISTREMENT UNIVERSEL 2019 104 Perspectives 1.5 Le 27 février 2020, lors de la présentation de ses résultats 2019, dans un contexte marqué par certaines incertitudes macroéconomiques, Saint-Gobain avait indiqué qu’il devrait continuer à bénéficier de son positionnement attractif sur les marchés de la rénovation et les solutions à forte valeur ajoutée. Dans l’environnement macroéconomique qui prévalait à cette date, et en excluant l’impact du coronavirus, Saint-Gobain anticipait les tendances suivantes pour les segments : Solutions de Haute Performance : poursuite d’un ■ ralentissement des marchés industriels avec une base de comparaison plus aisée dans le secteur automobile ; Europe du Nord : évolution contrastée dans l’ensemble, avec une ■ légère croissance attendue dans les pays nordiques et une situation plus incertaine au Royaume-Uni ; Europe du Sud – Moyen-Orient & Afrique : croissance attendue ■ globalement dans la région. En France, marchés soutenus par une rénovation solide alors que la construction neuve devrait ralentir de façon modérée ; Amériques : croissance des marchés à la fois en Amérique du ■ Nord et en Amérique latine ; Asie-Pacifique : poursuite de la croissance hors impact du ■ coronavirus. Saint-Gobain avait par ailleurs dégagé les priorités d'actions suivantes pour 2020 : Amélioration du profil de croissance rentable a) du Groupe grâce à : la poursuite de l’optimisation du portefeuille (cessions et ■ acquisitions), intégration de Continental Building Products ; la stratégie de différenciation et d’innovation pour améliorer ■ la productivité de nos clients, développer des solutions durables et contribuer au confort de tous ; Génération d’un cash flow libre en hausse et nouvelle b) amélioration de la marge d’exploitation grâce à : l’ attention permanente au spread prix-coûts avec une très ■ grande discipline en termes de prix ; la poursuite du programme d’économies de coûts dans le ■ cadre de Transform & Grow générant 80 millions d’euros supplémentaires en 2020 (soit 200 millions d’euros en cumul sur 2019-2020) ; la baisse des investissements corporels et incorporels ■ (industriels) à environ 1,6 milliard d’euros après un pic d’investissement et grâce à une poursuite de l’optimisation des investissements de maintenance ; la poursuite du programme d’excellence opérationnelle visant ■ à compenser l’inflation des coûts hors matières premières et énergie : environ 300 millions d’euros d’économies supplémentaires en 2020 par rapport à la base des coûts de 2019 ; poursuite de la discipline sur les coûts de structure. Le Groupe visait alors pour 2020 une nouvelle progression du résultat d’exploitation à structure et taux de change comparables avec une incertitude sur l’impact du coronavirus. À la date de dépôt du présent Document d’enregistrement universel, compte tenu de la pandémie liée au coronavirus, ces perspectives s’en trouvent remises en cause, sans qu'il soit possible d'en évaluer l'impact. Dans les pays qui sont affectés par le coronavirus, les activités du Groupe sont perturbées, avec des situations qui diffèrent fortement d’un pays à l’autre. Dès le début de cette crise sanitaire en Chine, le Groupe a pris les mesures nécessaires pour préserver la santé de ses employés, de ses clients, de ses fournisseurs et de ses autres parties prenantes. Il coopère avec les autorités de chaque pays dans lequel il est implanté. de son exploitation, qui est liée à la situation sanitaire et aux décisions gouvernementales de chaque pays, tout en réduisant les coûts (réduction d’équipes, chômage partiel ou arrêts) et en respectant naturellement la santé de tous : S’agissant de l’activité économique, le Groupe s’adapte rapidement à l’évolution de la demande, en visant la continuité dans le métier de la Distribution, principalement tourné vers ■ les professionnels et non vers le grand public, le Groupe a fait évoluer au cours des derniers jours son mode de service aux clients, que ce soit en termes de ventes enlevées, de livraisons ou de ventes à distance (e-commerce et téléphone notamment) ; en particulier, certaines enseignes en France, qui se sont arrêtées quelques jours, reprennent progressivement leur activité ; dans les métiers industriels, les sites ont procédé aux ■ ajustements nécessaires, selon les impacts de la crise sur la chaîne de valeur, notamment dans le secteur automobile. La marche des usines est adaptée en permanence à l’évolution de la situation, de façon très flexible dans le cadre de la nouvelle organisation ; à ce titre, la totalité des usines chinoises du Groupe ont repris leur activité pour suivre l’amélioration rapide de la demande. Compte tenu du contexte, Saint-Gobain prend toutes les initiatives nécessaires pour limiter le plus possible les effets de la pandémie sur son résultat d’exploitation et sa trésorerie : baisse des investissements industriels en 2020 par rapport à ■ 2019, très significativement au-delà des 200 millions d’euros de réduction initialement annoncés, en reportant tous les projets possibles prévus pour les prochains mois ; adaptation de la structure des coûts et report de dépenses, ■ en utilisant les mesures locales appropriées, notamment en matière d’emploi et de chômage partiel ; contrôle strict de l’évolution du besoin en fonds de roulement. ■ En outre, le Groupe bénéficie d’une situation financière très solide et dispose de la trésorerie et des moyens de financement nécessaires pour faire face aux conséquences de la pandémie. Au 31 décembre 2019, le Groupe disposait de 5,0 milliards d'euros de disponibilités et équivalents de trésorerie. Les sources de financement du Groupe ont par ailleurs été renforcées à la date du présent Document d’enregistrement universel dans le contexte lié au coronavirus : nouvelle ligne de crédit syndiquée de 2,5 milliards d’euros, qui ■ s’ajoute à des lignes de crédit de « back-up » confirmées et non utilisées de 4,0 milliards d'euros ; accès au nouveau programme d’achat d’urgence contre la ■ pandémie (« Pandemic Emergency Purchase Program » ou PEPP) lancé par la Banque centrale européenne le 18 mars 2020. Le Groupe fera un nouveau point lors de la publication le 23 avril de son chiffre d'affaires du premier trimestre 2020. Ces déclarations prospectives constituent soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être considérées comme des prévisions de résultats. Bien que Saint-Gobain estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent document, les investisseurs sont alertés sur le fait qu’elles ne constituent pas des garanties quant à sa performance future. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d’un certain nombre de risques, connus ou inconnus, d’incertitudes et d’autres facteurs, dont la plupart sont difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Saint-Gobain, et notamment les risques décrits dans la section 1 du chapitre 6 du présent Document d'Enregistrement Universel. En conséquence, toute précaution doit être prise dans l’utilisation de ces déclarations prospectives. Les informations prospectives contenues dans le présent Document d'Enregistrement Universel ne peuvent s’apprécier qu’au jour de sa diffusion. Saint-Gobain ne prend aucun engagement de compléter, mettre à jour ou modifier ces déclarations prospectives en raison d’une information nouvelle, d’un événement futur ou de toute autre raison.

RkJQdWJsaXNoZXIy NzMxNTcx