Saint-Gobain - Document d'enregistrement universel 2020

4 Résultats 2020 et perspectives 2021 Résultats financiers SAINT-GOBAIN DOCUMENT D’ENREGISTREMENT UNIVERSEL 2020 113 Performance par segment 1.2 (Chiffre d’affaires à données comparables) Solutions de Haute Performance (SHP) 1.2.1 Solutions de Haute Performance : amélioration séquentielle CA 2019 CA 2020 Taux de change Périmètre Prix Volumes - 10,6 % + 0,5 % - 0,2% - 3,4 % - 10,1 % à données comparables Dont* : Mobilité (7 %) : - 13,3 % Autres industries (10 %) : - 7,9 % * CA par secteur : contribution au total du Groupe et croissance à données comparables 6 544 7 584 - 13,7% Réel - 1,9% à données comparables Au S2 S1-19 S2-19 S1-20 S2-20 13 % 12,5 % 7,4 % 11,1 % 966 12,7 % 613 9,4 % Solutions de Haute Performance (SHP) : amélioration séquentielle Le chiffre d’affaires des SHP s’inscrit à - 1,9 % au second semestre et + 0,8 % au quatrième trimestre (- 10,1 % sur l’année). Il a bénéficié d’une récupération de la plupart des marchés industriels sur la deuxième partie de l’année. La marge d’exploitation s’établit dans ce contexte à 11,1 % au second semestre (contre 12,5 % au second semestre 2019), en nette amélioration par rapport au premier semestre 2020 à 7,4 %, et 9,4 % sur l’année 2020 (contre 12,7 % en 2019). raison de son exposition croissante aux produits destinés aux véhicules électriques. Le chiffre d’affaires de Mobilité se stabilise sur le second semestre et retrouve même la croissance au quatrième trimestre sur une base de comparaison plus aisée. L’année reste en repli marqué, affectée par le deuxième trimestre (marché en recul de - 17 % en 2020 en volumes). Si l’Europe affiche encore un recul au second semestre, les ventes destinées à la Chine et aux Amériques progressent nettement. L’activité Mobilité a continué à surperformer le marché automobile tout au long de l’année, notamment en L’Industrie enregistre un chiffre d’affaires encore en baisse au second semestre, mais en nette amélioration par rapport au premier semestre. Les activités liées aux consommables, notamment sur les marchés du bricolage, se redressent progressivement et retrouvent la croissance en pays émergents. En revanche, le ralentissement du cycle d’investissement de nos clients a affecté fortement les activités qui y sont liées tout au long de l’année. Les activités servant l’Industrie de la construction ont très bien résisté sur l’ensemble de l’année, affichant un chiffre d’affaires quasi stable et des gains sensibles de parts de marché. La reprise est marquée au second semestre, notamment dans les solutions d’isolation thermique par l’extérieur (ETICS), avec un quatrième trimestre en croissance à deux chiffres. Les Sciences de la vie poursuivent leur dynamique de croissance dans le secteur pharmaceutique et médical, bénéficiant de leurs récents investissements de capacités.

RkJQdWJsaXNoZXIy NzMxNTcx