Saint-Gobain - Document d'enregistrement universel 2020

3 Un Groupe performant et responsable Une démarche responsable intégrant les parties prenantes www.saint-gobain.com SAINT-GOBAIN DOCUMENT D’ENREGISTREMENT UNIVERSEL 2020 64 Une démarche responsable intégrant 1. les parties prenantes Prendre en compte les intérêts des parties prenantes 1.1 du Groupe Saint-Gobain intègre depuis de nombreuses années les enjeux d’un développement durable dans sa stratégie, ses pratiques et son modèle d’affaires (voir chapitre 1, section 2.4). Le Groupe est convaincu que la prise en compte du bien commun, de l’éthique et des sujets sociaux et sociétaux est un facteur essentiel pour générer une croissance durable. En juin 2020, le Conseil d’administration a décidé de créer un Comité de la responsabilité sociale d’entreprise. La création d’un tel comité se justifie au regard de l’importance de la responsabilité sociale de l’entreprise pour Saint-Gobain (voir chapitre 5, section 1.2.3). Pour créer un impact positif de long terme, il est essentiel d’intégrer les intérêts des parties prenantes dans la démarche, d'identifier leurs attentes et de s’assurer d’un dialogue constant pour que les choix stratégiques minimisent les impacts négatifs liés aux activités et à la chaîne de valeur, et augmentent la contribution positive aux enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux. Saint-Gobain a dévoilé en 2020 sa raison d’être : Making the world a better home . Le manifeste associé à cette raison d’être énonce clairement l’implication des parties prenantes et la volonté d’agir avec elles. Notre raison d’être est un appel à agir. Notre démarche est clairement orientée vers l’avenir. Avec nos clients, nos partenaires et l’ensemble de nos parties prenantes, elle inspire notre action pour libérer les aspirations individuelles et collectives et permettre à tous et à chacun de mieux habiter le monde. Elle nous invite à innover de manière ouverte, dans l'ambition sans cesse renouvelée d’unir toujours mieux l’humanité et la nature pour le bien commun. L’ensemble du manifeste est présenté chapitre 1, section 2.2. Structurer et hiérarchiser les enjeux : l’analyse de matérialité 1.1.1 La matrice de matérialité publiée par le Groupe a été revue en 2020 avec l’aide du cabinet Mazars. Les mêmes principes méthodologiques ont été retenus : identifier les enjeux prioritaires, sur la base de la ■ documentation disponible concernant l’entreprise, ses activités et son environnement ; partager ces enjeux avec ses parties prenantes ■ principales ; hiérarchiser ces enjeux par la confrontation entre les ■ attentes des parties prenantes et la vision du management. Une note de méthodologie est disponible sur le site web du Groupe. L’évaluation est fondée sur les informations recueillies lors d’interviews d’experts, d’enquêtes clients, d'enquêtes collaborateurs, de comptes rendus de réunions avec différentes parties prenantes et d'interviews internes. Par exemple, les interviews des parties prenantes externes réalisées dans le cadre de la raison d’être ou l’enquête « me@saint-gobain » réalisée auprès des collaborateurs du Groupe ont été intégrées à l’analyse, de même que les transformations du Groupe menées dans le cadre du programme Transform & Grow .

RkJQdWJsaXNoZXIy NzMxNTcx