Saint-Gobain // Document d'enregistrement universel 2021

3 Un Groupe performant et responsable Maximiser la contribution pour la planète et les communautés www.saint-gobain.com SAINT-GOBAIN DOCUMENT D’ENREGISTREMENT UNIVERSEL 2021 86 ScénarioThe Show Might Go On VILLE DURABLE Modèle de ville existante Nairobi, Buenos Aires, Beijing et certaines autres villes chinoises Taille Croissance rapide due à une industrialisation intensive Mobilité Les transports publics ne desservent pas toute la ville et ne permettent pas d’optimiser les déplacements. La plupart des gens continuent à se déplacer en voiture. MODE DE CONSTRUCTION Deux modèles émergent : d’une part, le modèle européen, d’autre part, le modèle américain. ■ En Europe, la majorité de la population vit dans des immeubles de bureaux construits en 2000 et reconvertis en immeubles résidentiels ■ en 2030. Les appartements individuels sont petits, mais bénéficient de grands espaces partagés (espaces de travail, fitness, cuisines high-tech). Un système de surveillance centralisé adapte automatiquement la chaleur, l’éclairage, la ventilation et le refroidissement. Les appareils partagés dans les cuisines et les buanderies sont très performants et consomment peu d’énergie. Le toit est équipé de panneaux photovoltaïques et l’isolation a été renforcée avec des matériaux recyclés. Aux États-Unis, la majorité de la population vit dans des immeubles collectifs et copropriétés privées en banlieue d’une grande ville, ■ dans des bâtiments datant des années 1970. Seule une minorité d’appartements individuels a été rénovée. La consommation d’énergie ne fait pas systématiquement l’objet d’une surveillance. Des installations ont toutefois été mises en place pour mitiger les effets du changement climatique sur le confort des habitants : l’isolation des murs et du toit a été améliorée et des fenêtres à double vitrage ont été mises en place. La plupart des appareils sont programmables, mais aucun n’est partagé. ScénarioHighway to Climate Hell VILLE DURABLE Modèle de ville existante Londres, Rio de Janeiro, certaines villes américaines, Lagos, Lima, nouveau Le Caire Taille Ces immenses villes occupent un vaste territoire et abritent 3 à 5 millions d’habitants. Dans les pays moins développés, ces villes en pleine croissance sont entourées de vastes bidonvilles. Mobilité La majorité de la population vit en banlieue et la conduite est le moyen de transport le plus utilisé grâce à l’étendue du réseau routier. MODE DE CONSTRUCTION Des logements subventionnés, abordables mais de faible qualité, sont construits pour contenir l’expansion infinie des bidonvilles dans les pays émergents. La mauvaise qualité s’accompagne souvent d’espaces de vie surélevés, d’un manque de lumière du jour, d’un inconfort thermique, de niveaux élevés de pollution sonore et d’une ventilation d’air frais inadéquate. Les solutions d’isolation de base sont encore incompatibles avec le caractère abordable nécessaire à de telles approches d’« assainissement des bidonvilles ». Mise en place de procédés de refroidissement comme seule réponse au réchauffement climatique. L’accès aux services de base (eaux usées, eau potable, électricité, assainissement, élimination des déchets) constitue une étape importante vers la réalisation des objectifs fondamentaux du développement humain. Le recyclage, la réutilisation et l’économie circulaire ne pourront être envisagés que lorsque ces services de base auront été pleinement réalisés. Gestion des risques 2.1.3 et opportunités Les enjeux liés au changement climatique représentent à la fois des risques et des opportunités pour Saint-Gobain. Le dispositif d’identification, d’évaluation et de gestion globale et locale des risques est détaillé dans la réponse de Saint-Gobain au questionnaire « CDP Climat ». En la matière, le Groupe suit les principes de la diligence raisonnable. Ce processus permet d'identifier, prévenir, et atténuer les impacts négatifs réels et potentiels associés à ses activités et à sa chaîne d’approvisionnement, mais aussi de rendre des comptes de la façon dont ces impacts sont traités. L’ensemble des risques liés au changement climatique ne présente pas en 2021 de matérialité financière significative pour le Groupe. Les risques liés au changement climatique 2.1.3.1 Risques physiques Saint-Gobain est exposé à plusieurs types de risques physiques, tels que l’augmentation de l’intensité et de la fréquence d’événements extrêmes, l’élévation du niveau des mers, l’augmentation des températures moyennes et la modification du régime des précipitations. climatique. (cf. dans ce chapitre, section 3.3.1.4 et chapitre 6, section 1.1.9). La gestion de ces risques se traduit ensuite par l’élaboration et la mise en œuvre de politiques spécifiques soutenant les engagements environnementaux de Saint-Gobain, par exemple en matière de gestion de l’eau et de biodiversité (cf. dans ce chapitre, section 3.3.2). En outre, le Groupe assure la prise en compte des risques physiques tout au long de sa chaîne de valeur. Dans le cadre de son programme d’achats responsables, Saint-Gobain s’appuie sur une diversité de fournisseurs et de sources d’approvisionnement afin de réduire le risque de difficultés de transports et d’interruptions de sa chaîne d’approvisionnement (cf. dans ce chapitre, section 3.2.1). Enfin, la Direction des Achats tient compte du risque d’augmentation du prix des matières premières ou de l’énergie et des émissions de gaz à effet de serre dans ses stratégies d’achats (cf. chapitre 6, section 1.1.5). La Direction des Risques et Assurances procède de manière continue à l’évaluation des risques auxquels sont exposés les sites du Groupe dans le monde et en particulier les risques liés aux effets du changement Risques de transition Saint-Gobain s’est engagé à atteindre l’objectif de « zéro émission nette » d’ici à 2050. Le Groupe anticipe le risque technologique lié à la substitution des produits existants par des options « bas carbone » en investissant dans le développement de technologies de rupture et de solutions éco-innovantes afin de répondre aux attentes de ses clients. Deux prix internes du carbone ont ainsi été mis en place et augmentés en 2021 afin de soutenir la viabilité des projets et de la stratégie de Saint-Gobain (cf. dans ce chapitre, section 2.1.5.1).

RkJQdWJsaXNoZXIy NzMxNTcx